La Légende Atlante bientôt disponible !

À paraître prochainement aux Éditions Dédicaces : « La Légende Atlante ».

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond sur Terra Nova ? Telle est la question que pourrait se poser Malok qui, en guise de cadeau de bienvenue, découvre que sa sœur Andalys a été bannie de Florissar, qu’une guerre menace la paix à cause d’un conflit entre les Hommes et les Furis et que son père le pousse à devenir empereur malgré son choix de renoncer au trône. Quant aux Mages, ils refusent toujours de croire en l’existence des Atlantes, même avec la découverte récente d’une cité abandonnée.

Malok part sur les routes avec Marvalat pour prouver l’existence passée de cette civilisation. L’Ordre des Sages envoie avec eux un de leur membre faisant partie des sceptiques qu’ils devront convaincre. Mais des forces agissent dans l’ombre, qui se mettent en travers de leur route et assombrissent l’avenir de Terra Nova…

Le cycle de Fantasy « Les Maîtres du Destin » regroupe le premier roman de l’auteur « L’Épée d’Alknohr » et sa suite « La Légende Atlante ».

La légende atlante

Publicités

Un an déjà… et la suite ?

Depuis un an maintenant, « L’Épée d’Alknohr » est disponible à la vente. Un premier anniversaire bien sympathique avec l’espoir d’une sortie prochaine de sa suite.

Un nouveau site a fait son apparition depuis le début de l’été. (Ce blog continuera à fonctionner en parallèle.) Pour ceux qui le connaissaient déjà, le site n’a pas été modifié depuis son ouverture. Mais cela devrait changer prochainement…

Revenons-en aux Maîtres du Destin et au prochain livre. Le manuscrit a été remis aux Éditions Dédicaces qui vont l’étudier avant d’annoncer sa publication (si tout se passe bien). De mon côté, le gros du travail est terminé, après de multiples modifications, corrections, cette version me convient. Lorsque j’avais annoncé la suite de « L’Épée d’Alknohr », j’avais prévenu que tant que la livre ne me satisferait pas, je ne le soumettrais pas aux Éditions Dédicaces et c’est pour cette raison que le manuscrit n’a été soumis que récemment alors que j’avais prévu au départ une sortie vers fin août/début septembre. Maintenant, j’espère qu’il plaira à la maison d’édition et ensuite à vous, lecteurs.

Il est maintenant l’heure de vous révéler le titre de cette suite que j’ai caché depuis quelques mois. Le livre s’appellera La Légende Atlante. Ce n’est pas une réelle surprise pour ceux qui suivent le blog. J’avais annoncé que l’histoire tournerait autour de cette civilisation oubliée. Malok et son maître, Marvalat, partent dans la cité abandonnée qu’ils ont trouvé dans le livre précédent afin de prouver que les Atlantes ont existé. Je n’en dirai pas davantage, le pitch de l’histoire paraîtra en même temps que l’annonce de la parution prochaine du livre (si tout se passe bien).

Pour ce qui est du tome 3, tout comme celui-ci, la suite sera l’enchaînement logique des événements précédents et pour cette raison, je ne peux rien dévoiler dessus. Le livre aura sa propre histoire qui se terminera à la fin du bouquin.

Voilà pour les dernières nouvelles ! Dès que j’aurais plus d’informations concernant la parution de « La Légende Atlante », chers lecteurs vous serez les premiers informés !

À bientôt !

Les Maîtres du Destin

L’Épée d’Alknohr et ses suites seront regroupés sous le cycle Les Maîtres du Destin. Si dans le premier livre, rien ne laisse comprendre pourquoi ce titre, le deuxième révélera en partie pourquoi.

Lors de la réécriture de L’Épée d’Alknohr avant d’être soumis aux Éditions Dédicaces, j’avais pensé qu’il valait mieux mettre de côté plusieurs intrigues secondaires ainsi que les références concernant Les Maîtres du Destin. Je voulais laisser penser que ce premier roman pouvait avoir une suite mais qu’elle n’était pas forcément nécessaire, espérant ainsi que cela conviendrait mieux aux différentes maisons d’édition auxquelles j’ai soumis le texte. N’ayant jamais été publié, je pensais que certaines rechigneraient à se lancer dans une série de bouquins et préféreraient un livre unique.

La suite colle directement au premier, commençant le lendemain et pour les lecteurs qui ont été surpris par cette fin « brutale » ou trop rapide, vous en comprendrez rapidement les raisons. Même en n’écrivant L’Épée d’Alknohr comme un seul et unique livre sur l’univers de Terra Nova, j’espérais bien pouvoir écrire le reste de ce que j’avais imaginé.

Pour l’instant, le prochain tome n’a toujours pas de titre définitif mais une fois les dernières corrections apportées avant la soumission, je le divulguerai et il ne devrait plus changer avant d’être édité. Vous savez déjà que le livre va tourner autour des Atlantes, ce sera l’occasion aussi de faire découvrir aux lecteurs un peu plus Terra Nova et ses différentes cultures. Malok se rendra à Iolendra avec son maître avant de partir dans une nouvelle quête. Cette fois-ci, l’histoire sera plus centrée sur les problèmes des différents peuples. De nouveaux personnages feront leur apparition et certains déjà vu ou connus, voyageront avec Malok et Marvalat.

Rien de vraiment nouveau sur cette suite mais sachez que le livre 3 sera directement lié au 2 même si celui-ci possédera sa propre fin. L’intrigue principale se conclura, mais pas les intrigues secondaires. Donc ne craignez pas de rester sur votre faim en lisant la suite tout en sachant qu’il vous faudra attendre un an à peu près avant la suite du prochain.

Actuellement le nouveau tome est en train d’être lu par des personnes avec un œil extérieur afin d’avoir des premiers avis avant une nouvelle correction de ma part. Ensuite il commencera doucement son parcours entre les mains d’un correcteur puis je le soumettrai aux Éditions Dédicaces. Je vous tiendrai informé de l’évolution.

Pour l’instant je n’ai pas encore de dates à vous fournir pour les salons où je serai présent prochainement. Quelques difficultés techniques m’empêchent de faire ceux prévus.

La suite de L’Épée d’Alknohr

Cette suite n’a pas encore de titre définitif mais l’histoire va tourner autour des Atlantes et de la mystérieuse cité abandonnée découverte par Malok et Marvalat dans le livre précédent. Leur quête va être de prouver l’existence d’un peuple plus ancien que les treize vivant actuellement sur Terra Nova.

L’univers s’assombrit et le monde change, révélant des incertitudes sur l’avenir que les deux protagonistes n’ont pas encore imaginé. Pour Malok, certains changements bouleversent son avenir et la possession de l’épée ne suffit pas à passer ce goût amer. Quant à son maître, celui-ci se heurte à de nouveaux obstacles qui entravent la bonne marche de la quête qu’il s’est fixé.

Sans en dévoiler plus, ce livre marque un premier tournant dans la destinée de Malok qui saura à la fin du livre que plus rien ne sera comme avant. Le troisième livre se concentrera davantage sur le monde des Mages et des Dragans. Ses trois romans formeront un cycle dont le nom sera divulgué plus tard.

En ce qui concerne l’écriture, jusqu’à présent je suis resté assez flou mais sachez que l’histoire est terminée et retravaillée. Je me consacre à une autre partie importante de l’ouvrage et à une nouvelle carte qui donnera l’emplacement de nouveaux endroits en lien avec ce livre.

Une critique littéraire de Nine Hank : L’épée d’Alknohr, par Dimitri Chiabaut – Un livre qui peut mieux faire

La première critique de mon roman !

Éditions Dédicaces

Le jeune auteur Français, Dimitri Chiabaut, a obtenu une critique littéraire sur le site internet de Nine Hank, pour son tout premier roman intitulé « L’épée d’Alknohr« , publié aux Éditions Dédicaces. L’Épée d’Alknohr, objet oublié depuis des siècles dont les Dragans pensaient qu’elle reposait avec le corps de son propriétaire, semble vouloir resurgir du passé. Entre légende et réalité, Malok le descendant du premier Empereur part sur les routes avec son maître Marvalat, un Mage très puissant qui a connu son ancêtre, à la recherche de la vérité… Voici ce qu’écrit Nine Hank de ce livre :

Lorsque j’ai commencé à lire L’épée D’Alknohr, j’ai détesté Malok, le personnage principal. Petit prince hypocondriaque, il est au premier abord relativement détestable, ce qui pousse à apprécier d’avantage sa sœur. Cependant, au fil des pages (et de la croissance de Malok), on s’attache à ce Dragan un peu…

View original post 339 mots de plus

L’Épée d’Alknohr, la critique de Nettle pour le blog de Nine Hank

Avant toute chose, je tiens à préciser que mon silence de ces dernières semaines sur le blog et sur la page facebook, n’ont pas freiné la bonne marche d’écriture du prochain roman. Soyez rassurés, le livre continue d’être en bonne voie pour paraître cette année. Revenons-en maintenant à la première critique de mon ouvrage.

Tout d’abord, je tiens à remercier Nettle et le blog Nine & Hank pour la critique littéraire de mon premier livre. Je dois avouer que j’en craignais le résultat, sachant les faiblesses de mon roman sur la forme et je suis content d’avoir obtenu trois étoiles. Cela me laisse une grosse marge de progression à l’avenir, sans avoir la pression de faire au moins aussi bien. Cette critique constructive me permettra d’améliorer les faiblesses qui en ressortent mais avant d’en dire davantage, je vous invite à la lire : Nine & Hank : critique de L’Épée d’Alknohr

Pour ce livre, je me suis attaché surtout au contenu, préférant privilégier l’univers, l’histoire et les personnages, plus que le style. Je pensais que cela suffirait amplement à ce que le lecteur suive, surtout que jusqu’à ce que les Éditions Dédicaces acceptent de m’éditer, peu de gens avaient lu mon ouvrage. Depuis, une petite parcelle de confiance et l’envie de faire mieux motive ma plume et je sais en partie maintenant quels sont les points forts et les points faibles dans mon récit. Je fonctionne de la même façon qu’à l’époque où je réalisais de petits courts métrages, je prenais en compte les erreurs et comprenais comment les éviter de nouveau. Mais n’allez pas imaginer que je dénigre mon premier roman, bien au contraire puisque concernant l’histoire, je la trouve satisfaisante, l’ayant modifié plusieurs fois pour obtenir cette version qui me convienne.

J’espère qu’à l’avenir, j’obtiendrais d’autres critiques que je relayerais par l’intermédiaire du blog et de la page facebook. Prochainement, je donnerai quelques informations concernant mon prochain livre dont certains personnages secondaires de L’Épée d’Alknohr auront un rôle plus important dans le ou les deux suivants. En attendant, le prochain article devrait se consacrer sur l’univers du premier livre.

Quoi de neuf pour 2015 ?

Si l’année 2015 commence bien tristement avec une réalité qui semble avoir dépassé la fiction, la vie doit continuer et les livres restent probablement le meilleur refuge pour penser à autre chose.

En ce qui me concerne, cette année sera une sorte de préparation pour l’année prochaine. Actuellement je travaille sur d’autres projets d’écriture qui ne verront probablement pas le jour cette année et j’explore différentes pistes. Tout d’abord, je me consacre à la suite de mon premier roman, ce qui me prend du temps avec cette envie de faire mieux que le précédent. Heureusement, je n’ai pas de date limite et je peux donc me permettre de repousser l’échéance si je juge que mon écrit ne me convient pas mais ne vous en faites pas, je suis pour l’instant dans les temps pour une édition probable avant le début de l’automne.

Ne voulant pas rester enfermé dans le monde de l’imaginaire, avant de chercher à être édité dans le domaine de la SF, je m’oriente vers d’autres genres et surtout, écrire un livre qui n’appelle pas de suite. J’ai plein d’histoires et d’univers mais pour beaucoup, ils ne se limitent pas qu’à un seul tome. Un avantage pour fidéliser des lecteurs mais avec la suite de L’Épée d’Alknohr qui va m’accaparer pendant plusieurs années, j’ai besoin d’écrire des histoires qui se terminent avec le point final sans me soucier de ce qui se passe par la suite et pouvoir me replonger dans l’univers de Malok.

Si un temps j’envisageais d’écrire « Les Bras Cassés » en livre (l’adaptation papier d’un projet série de quelques épisodes tournés en amateur), une autre histoire est née entre mains et me tient plus à cœur aujourd’hui pour être développée. Maintenant il faut laisser l’imagination et l’envie s’exprimer que de faire l’erreur de se forcer à écrire sur un autre sujet. Cela n’aura aucune incidence sur l’écriture du tome 3 prévu pour l’automne 2016 puisque je sais déjà quand je vais travailler dessus et puis ce n’était pas comme si j’en ignorais la trame, les enjeux et les aboutissements ! Cette suite a besoin surtout de la conclusion de celui qui le précède et ce que j’entends par « conclusion » n’est pas la fin du roman mais lorsque le livre commencera à vivre sa vie entre les mains des Éditions Dédicaces pour la toute première fois.

J’explore d’autres pistes d’écriture, avec peut-être une histoire pour enfants car comme beaucoup, j’ai commencé par lire des livres jeunesses avant d’attaquer le reste. En partie, certains ont façonné mon univers ou ont entretenue cette envie de vouloir continuer à rêver en lisant. Même si la fantasy est généralement considérée comme de la littérature jeunesse (et oui, dans un questionnaire de recensement, j’ai dû cocher la case fantasy se trouvant dans la rubrique « littérature jeunesse »), j’envisage d’écrire des histoires plus enfantines que celles concernant Malok et son univers qui va s’assombrir au fil des romans.

Je m’essaye sur d’autres genres plus lus comme les polars, les idées sont là, il ne reste plus qu’à écrire mais difficile de ne pas faire de complexe face à certains monstres sacrés qui écrivent encore et dont le talent vous fait comprendre que pour s’y faire une place, soit vous avez du style, soit vous arrivez à faire dans l’originalité. Mais les complexes, c’est comme les régimes, faut pas s’y tenir sous peine d’être aigri !

Enfin bref, voilà pour les dernières nouvelles me concernant. Prochainement, je mettrai un article concernant l’univers de mon premier roman que je détaillerai encore une fois un peu plus.

À bientôt !