La suite de L’Épée d’Alknohr

Cette suite n’a pas encore de titre définitif mais l’histoire va tourner autour des Atlantes et de la mystérieuse cité abandonnée découverte par Malok et Marvalat dans le livre précédent. Leur quête va être de prouver l’existence d’un peuple plus ancien que les treize vivant actuellement sur Terra Nova.

L’univers s’assombrit et le monde change, révélant des incertitudes sur l’avenir que les deux protagonistes n’ont pas encore imaginé. Pour Malok, certains changements bouleversent son avenir et la possession de l’épée ne suffit pas à passer ce goût amer. Quant à son maître, celui-ci se heurte à de nouveaux obstacles qui entravent la bonne marche de la quête qu’il s’est fixé.

Sans en dévoiler plus, ce livre marque un premier tournant dans la destinée de Malok qui saura à la fin du livre que plus rien ne sera comme avant. Le troisième livre se concentrera davantage sur le monde des Mages et des Dragans. Ses trois romans formeront un cycle dont le nom sera divulgué plus tard.

En ce qui concerne l’écriture, jusqu’à présent je suis resté assez flou mais sachez que l’histoire est terminée et retravaillée. Je me consacre à une autre partie importante de l’ouvrage et à une nouvelle carte qui donnera l’emplacement de nouveaux endroits en lien avec ce livre.

Publicités

Quoi de neuf pour 2015 ?

Si l’année 2015 commence bien tristement avec une réalité qui semble avoir dépassé la fiction, la vie doit continuer et les livres restent probablement le meilleur refuge pour penser à autre chose.

En ce qui me concerne, cette année sera une sorte de préparation pour l’année prochaine. Actuellement je travaille sur d’autres projets d’écriture qui ne verront probablement pas le jour cette année et j’explore différentes pistes. Tout d’abord, je me consacre à la suite de mon premier roman, ce qui me prend du temps avec cette envie de faire mieux que le précédent. Heureusement, je n’ai pas de date limite et je peux donc me permettre de repousser l’échéance si je juge que mon écrit ne me convient pas mais ne vous en faites pas, je suis pour l’instant dans les temps pour une édition probable avant le début de l’automne.

Ne voulant pas rester enfermé dans le monde de l’imaginaire, avant de chercher à être édité dans le domaine de la SF, je m’oriente vers d’autres genres et surtout, écrire un livre qui n’appelle pas de suite. J’ai plein d’histoires et d’univers mais pour beaucoup, ils ne se limitent pas qu’à un seul tome. Un avantage pour fidéliser des lecteurs mais avec la suite de L’Épée d’Alknohr qui va m’accaparer pendant plusieurs années, j’ai besoin d’écrire des histoires qui se terminent avec le point final sans me soucier de ce qui se passe par la suite et pouvoir me replonger dans l’univers de Malok.

Si un temps j’envisageais d’écrire « Les Bras Cassés » en livre (l’adaptation papier d’un projet série de quelques épisodes tournés en amateur), une autre histoire est née entre mains et me tient plus à cœur aujourd’hui pour être développée. Maintenant il faut laisser l’imagination et l’envie s’exprimer que de faire l’erreur de se forcer à écrire sur un autre sujet. Cela n’aura aucune incidence sur l’écriture du tome 3 prévu pour l’automne 2016 puisque je sais déjà quand je vais travailler dessus et puis ce n’était pas comme si j’en ignorais la trame, les enjeux et les aboutissements ! Cette suite a besoin surtout de la conclusion de celui qui le précède et ce que j’entends par « conclusion » n’est pas la fin du roman mais lorsque le livre commencera à vivre sa vie entre les mains des Éditions Dédicaces pour la toute première fois.

J’explore d’autres pistes d’écriture, avec peut-être une histoire pour enfants car comme beaucoup, j’ai commencé par lire des livres jeunesses avant d’attaquer le reste. En partie, certains ont façonné mon univers ou ont entretenue cette envie de vouloir continuer à rêver en lisant. Même si la fantasy est généralement considérée comme de la littérature jeunesse (et oui, dans un questionnaire de recensement, j’ai dû cocher la case fantasy se trouvant dans la rubrique « littérature jeunesse »), j’envisage d’écrire des histoires plus enfantines que celles concernant Malok et son univers qui va s’assombrir au fil des romans.

Je m’essaye sur d’autres genres plus lus comme les polars, les idées sont là, il ne reste plus qu’à écrire mais difficile de ne pas faire de complexe face à certains monstres sacrés qui écrivent encore et dont le talent vous fait comprendre que pour s’y faire une place, soit vous avez du style, soit vous arrivez à faire dans l’originalité. Mais les complexes, c’est comme les régimes, faut pas s’y tenir sous peine d’être aigri !

Enfin bref, voilà pour les dernières nouvelles me concernant. Prochainement, je mettrai un article concernant l’univers de mon premier roman que je détaillerai encore une fois un peu plus.

À bientôt !